FRANXIT : la France menace de quitter l’U.E.

A l’instar de la Grande-Bretagne et son Brexit, la France pourrait, elle aussi, quitter l’Union Européenne.

harlem-desirAlors que de récents sondages donnent le « Brexit » (contraction de Britain et Exit, NDLR) gagnant à seulement quelques jours du référendum, c’est la France qui annonce officiellement la possibilité de sortir elle aussi de l’UE.

Le secrétaire d’état aux affaires européennes, Harlem Désir, a annoncé ce matin que la France réfléchissait à une sortie de l’UE à l’instar de son voisin britannique.

Nos confrères du Monde et du Figaro entre autres n’ont pas hésité à questionner M. Désir sur les raisons de cette décision, qui sont « multiples » selon le secrétaire d’état.

Des raisons d’Etat expliquent cette décision

Il semblerait en effet qu’entre manœuvre politique et réels enjeux, la limite soit fine ; les raisons invoquées sont les suivantes :

  • Place de la France dans l’U.E. en déclin (on « passerait pour des cons » selon un proche du gouvernement Valls)
  • Retour au Franc français : cela ferait plaisir au peuple, et « particulièrement aux personnes âgées qui convertissent toujours les euros en Francs, ce qui est très agaçant » selon M. Désir
  • Mise en place d’une taxe à l’entrée du pays pour les touristes – un gros gain fiscal est espéré selon Michel Sapin.
  • Augmentation des tarifs à l’export du fromage, vin, charcuterie et autres produits du terroir, afin de garder intacte la patrimoine culinaire français –et une augmentation des recettes fiscales, encore et toujours.

Les analystes politiques redoutent une habile manœuvre politique qui viserait une récupération des électeurs frontistes de la part du Parti Socialiste, cette population étant favorable à une sortie de l’UE.

Boris D., commerçant dans l’ouest de la France et électeur FN, explique « J’adhère à 100% à cette mesure qui nous permettra d’être enfin les patrons chez nous. Peut être même que je voterai PS en 2017….Enfin on verra quoi. »

Encore une affaire à suivre pour les français comme pour tous les européens qui retiennent leur souffle : les cours du Camembert de Normandie, du Brie de Melun et du Babybel vont-ils s’envoler ?

 

Article rédigé par : Sarah Ciste – Envoyée très spécial VDC News

©2019 VDC Vie De ComptableHappyCab

Connecte-toi avec tes identifiants

Tu as oublié tes informations ?